formation réparation mobile franchise

Suivez nos nouveaux franchisés en formation !

24 July 2020 By admin9364

Lundi dernier, nous avons accueilli nos nouveaux franchisés en réparation mobile à l’Académie, notre centre de formation. Ils sont partis pour 8 semaines d’accompagnement afin d’ouvrir leur atelier Cash and Repair franchisé en août prochain à Thionville dans le Grand-Est. Suivez leur formation avec un épisode par semaine pour recueillir leurs impressions et sources d’étonnement !

Tous les épisodes au fur et à mesure :

[écran] 3 questions à nos nouveaux franchisés de Thionville

[écran] 01 – Première semaine de formation des franchisés

Question 1 – Bonjour, vous pouvez vous présenter ?

Michel : “Moi c’est Michel Zimmermann, j’ai 47 ans, je viens de Moselle, à la frontière de l’Alsace.”

Laurent : “Oui, moi c’est Laurent François, j’ai 49 ans, je viens de Meurthe-et-Moselle. Et donc nous allons ouvrir, avec mon associé Michel, un Cash and Repair dans la belle ville de Thionville dans le Grand-Est de la France.”

Question 2 – Pourquoi avoir choisi la franchise Cash and Repair ?

Laurent : “Pourquoi avoir choisi Cash and Repair ? Parce que c’est une franchise que nous avons trouvée très organisée, très carrée dans son fonctionnement, très professionnelle et qui apportait énormément de support/soutien pour faciliter l’ouverture d’un atelier. Et aussi de par la formation qui est beaucoup plus poussée que les autres franchises, car on a regardé un petit peu ce qui se faisait ailleurs. Cash and Repair, au niveau de la formation, est beaucoup plus professionnelle et donne une formation beaucoup plus forte que les autres; Donc nous sommes partis sur cette franchise de réparation mobile avec mon associé, à deux sur cette belle aventure qui va démarrer au mois d’Août.”

Question 3 – Surpris par cette première semaine ?

Michel : “Surpris, on n’était pas “surpris” parce qu’on s’attendait plus ou moins à ça mais c’est vrai que c’est structuré, c’est carré, c’est bien fait. On n’est pas beaucoup, pas nombreux donc je dirais qu’on fait attention à tout et tout est structuré.”

Laurent : “J’ai été surpris aussi par la petite matinée du premier jour que nous avons passée avec Bertrand [fondateur du réseau Cash and Repair] à essayer de se connaître avec toutes les personnes qui étaient en formation ensemble. Donc ça c’était très intéressant parce qu’on a pu rencontrer une autre personne qui va travailler pour Bertrand dans un atelier sur le secteur. Nous, avec les 2 collaborateurs qu’on a amenés, on a aussi appris à se connaître le matin avant de commencer vraiment à travailler. Donc voilà, encore du très positif quand on arrive et du surprenant aussi comme demandé dans la question.”

[Ecran] Rendez-vous la semaine prochaine avec Michel et Laurent !

[Ecran] Découvrez la réparation mobile sur franchise-cashandrepair.fr

Logo Cash and Repair

[écran] 3 questions à nos nouveaux franchisés de Thionville

[écran] 02 – Seconde semaine de formation des franchisés

[Note : Les questions sont posées par Jordan, formateur à l’Académie, notre centre de formation en réparation de smartphone, tablette et PC portable en Vendée.]

Jordan – Bon, on a attaqué la deuxième semaine de réparation de téléphones, on a tapé un peu dans le dur avec les smartphones. Comment vous trouvez ça avec un peu de recul maintenant que vous avez mis les mains dedans ?

Laurent : Moi je dirais qu’on est un peu peureux au départ et puis après on s’aperçoit qu’en en faisant plusieurs, en découvrant et bien ce n’est pas si compliqué que ça mais il faut être minutieux et patient au démontage et curieux aussi pour ne rien casser.

Michel : Voilà bah je peux dire un peu pareil, bon il faut faire attention, il y a beaucoup de petites pièces et il faut vraiment être vigilant, y a des pièces fragiles donc oui vigilant. Et c’est vrai que c’est délicat mais ça s’apprend relativement vite, je pense, on a bien avancé en une semaine.

Jordan : Merci

Michel : Grâce à toi aussi !

Jordan : Merci ! Avec le recul, quel modèle vous a donné le plus de fil à retordre ? Qu’est-ce qui a été le plus compliqué pour vous au niveau des réparations ?

Laurent : Euh pour moi ça a été quand on a attaqué Samsung et les A3, le démontage du verre [vitre arrière] qui était quand même délicat avec toute la colle qui est dessus et sans le casser.

Michel : Moi c’est les Wiko, détacher les verres, c’est compliqué, pour pas toucher le LCD, c’est vrai que c’est compliqué.

Jordan : Et quelle a été votre plus belle satisfaction ? l’appareil que vous avez réparé ou quelque chose qui s’est passé qui fait que vous étiez fier de vous, de ce que vous aviez fait ?

Michel : Bah je pense que les iPhones en général, enfin ce qu’on a fait sur les iPhone 5, 6, 7. C’est assez simple, c’est assez rangé, je pense que c’est un peu plus facile.

Jordan : Et tu es fier d’avoir réussi ?

Michel : Oh oui, oui.

Laurent : Moi ça a été l’iPhone 4, c’est le premier qu’on a démonté en entier et remonté donc je dirais que c’était la première grosse satisfaction de réparation. Voilà.

Jordan : Oui ? Messieurs, merci beaucoup !

[Ecran] Rendez-vous la semaine prochaine avec Michel et Laurent !

[Séquence ratée : la camérawoman dit “c’est bon ça tourne”, Laurent dit “on t’oublie Mathilde alors ?”, elle répond “oui oui faites comme si je n’étais pas là” et Laurent se met alors dos à la caméra comme s’il l’oubliait en effet, ils rient et Michel ajoute “ça y est, ça commence déjà”]

[Ecran] Découvrez la réparation mobile sur franchise-cashandrepair.fr

Logo Cash and Repair avec lien vers la playlist sur notre franchise.

[écran] 4 questions à nos nouveaux franchisés de Thionville

[écran] 03 – Dernière semaine à l’Académie (ensuite pratique sur les ateliers)

[Note : Les questions sont écrites en sous-titres dans cette vidéo.]

Question n°1 – 3 semaines déjà ! Le temps passe vite ou pas ?

Laurent : Ah très vite, très très vite. J’avais un petit peu peur au début et en fait les journées défilent à une vitesse incroyable. On est tellement pris par ce qu’on fait et c’est tellement intéressant que ça passe à une vitesse folle.

Michel : C’est vrai, c’est vrai. Je ne peux pas dire plus. Ça passe très vite, trop vite !

Question n°2 – Le plus dur durant ces 3 semaines de formation ?

Michel : C’est d’apprendre les téléphones, les différents téléphones, ça c’est vraiment compliqué, surtout Samsung c’est le plus compliqué je pense, pour moi.

Laurent : Euh c’est vrai, les Samsung sont très difficiles à différencier de l’extérieur comme ça en apparence, par rapport aux iPhones, c’est vrai que c’est une difficulté. Après une autre difficulté, enfin on pense que c’est une difficulté au début parce qu’on se retrouve avec un téléphone qu’on nous dit de démonter et qu’on n’a jamais fait donc là c’est un peu la panique. Mais en fait on se rend compte qu’en étant curieux justement, c’est assez simple et on trouve facilement et tout s’imbrique et tout va bien.

Question n°3 – Qu’est-ce qui vous a le plus étonné et plu ?

Michel : Bah c’est la rapidité de.. comment dire… on apprend très vite à réparer quoi. On s’y fait facilement.

Laurent : C’est ça. Comme on l’a dit au début, le temps passe vite, en même temps on apprend vite. On se rend compte qu’il y a des choses assez simples à faire, notamment ce qui est le plus fréquent en réparation comme changer le bloc écran et les batteries. Bah en fait on sait déjà le faire assez bien si j’ose dire au bout de 3 semaines, même bien !

Michel (acquiesçant) : Oui.

Question n°4 – Vous n’aviez jamais fait de réparation avant, vous vous sentez prêts pour l’atelier ?

Michel : Oui, moi oui !

Laurent : Bah moi les réparations avant ça, c’était les petits Kinder Surprise que je montais pour mes enfants. C’est ce que je savais faire.

Michel : Et moi les réparations que j’ai faites jusqu’à maintenant c’est réparer les Kinder de ses enfants (rires) !

Laurent : Et maintenant je sais démonter un téléphone en entier et le remonter : un iPhone, un Samsung pas encore vraiment bien mais ça vient donc voilà. Donc en partant de zéro, en 3 semaines, je sais déjà faire pas mal de choses donc pour des choses “banales” sur un atelier je pense y arriver. On a encore 5 semaines de formation donc je pense qu’il y a encore des choses à apprendre.

Michel : Voilà

[Ecran] Rendez-vous la semaine prochaine avec Michel et Laurent !

[Ecran] Laurent et Michel ouvriront leur atelier franchisé le 8 août !

[Ecran] Découvrez la réparation mobile sur franchise-cashandrepair.fr

Logo Cash and Repair avec lien vers les épisodes précédents.

[écran] 3 questions à nos nouveaux franchisés de Thionville !

On voit Laurent les yeux bandés devant une réparation : “Eh oui après une semaine, les yeux bandés, on peut réparer… extraordinaire !”

[écran] 04 – Première semaine sur l’atelier

[Note : Les questions sont écrites en sous-titres dans cette vidéo.]

Question n°1 – Comment s’est passée votre arrivée sur l’atelier d’Olonne ?

Michel : Très bien ! On se sent bien tout de suite, on est mis à l’aise et c’est vrai qu’avec la formation qu’on a eue à l’Académie ça aide beaucoup, vu qu’en plus moi je ne touchais vraiment pas à ça. Et c’est vrai que c’est facile, même au niveau de la caisse ou du contact client, c’est facile.

Et votre arrivée sur l’atelier de la Roche ?

Laurent : Superbe, je dirais, voilà, aucun problème et très envie de commencer l’aventure sur l’atelier.

Question n°2 – Comment est l’équipe qui vous accompagne sur l’atelier ?

Laurent : Alors très très grosse équipe à la Roche-sur-Yon [l’un des techniciens apparaît derrière l’enseigne lumineuse en faisant un grand coucou] : Antho.. Anthony, Thomas, Eymeric, 3 grands grands professionnels qui savent accueillir un client à la perfection [on voit des images d’une réparation en cours]. Ils connaissent tout, ils savent réparer absolument tout et tous très sympathiques et pédagogues pour nous montrer ce qu’il y a à faire et ce qu’on doit savoir.

Michel : Y a William [on voit apparaître le technicien] et [petit doute sur le nom] ..Alexandre, voilà !

Question n°3 – Qu’est-ce qui vous a le plus surpris cette semaine ?

Laurent : La sympathie des clients, de tous les clients qui viennent. Alors c’est sûr au départ ils sont un peu désespérés parce qu’ils ont leur téléphone en panne mais ils restent sympathiques quand même. Ensuite, une fois réparé, une fois qu’ils reviennent alors là ils sont très heureux bien sûr, et puis nous aussi on est très contents, très fiers même d’avoir réparé leur téléphone et de leur rendre.

Michel : Bah toujours pareil, la facilité ! On s’intègre très vite et on comprend tout très vite aussi, quoi.

[Images de l’atelier avec un client de dos demandant un renseignement à un technicien, puis vue aérienne en accéléré avec l’atelier bien au milieu du flux incessant des clients de la galerie commerciale.]

[Ecran] Rendez-vous dans 2 semaines pour la fin de la formation !

On retrouve Laurent devant sa réparation du début, sans le bandeau mais les mains derrière le dos : “Par contre, sans les mains j’ai encore pas trouvé la solution, désolé !” et il regarde sa réparation en riant.

[Ecran] Découvrez la réparation mobile sur franchise-cashandrepair.fr

Logo Cash and Repair avec liens vers les épisodes précédents.

[écran] 3 questions à nos nouveaux franchisés de Thionville !

[On voit Michel et Laurent arriver vers nous dans un espace végétalisé près du parking de l’atelier. Mathilde, notre jeune reporter, les salue et leur demande comment ils vont.]

[écran] 05 – Troisième semaine sur l’atelier

Question n°1 – Comment vous accueillez les gens aujourd’hui sur l’atelier ?

Laurent : Eh bien écoutes, avec toute cette belle formation qui dure déjà depuis 5 non 6 semaines maintenant, on commence à être vraiment à l’aise. Donc un client, on va simplement lui dire un grand bonjour, on va lui demander ce qu’on peut faire pour lui.

[Vidéo muette d’un jeune client en train d’échanger avec un technicien]

Partant de là, il va nous expliquer son problème. On va lui demander gentiment si on peut prendre son téléphone en main pour voir si on peut regarder et déceler [il retire une branche de son chemin en riant] quelque chose, lui poser pas mal de questions pour trouver le problème et la panne.

[Autre vidéo muette d’un technicien échangeant avec un client.]

Voilà, une fois qu’on a trouvé on va regarder le tarif de la réparation sur My Cash Machine [logiciel de caisse tactile développé spécialement pour nos ateliers], lui donner ce tarif et essayer de lui vendre. Une fois qu’il l’a accepté, on prend tous les renseignements basiques (nom, adresse mail…) pour la facture, on rentre tout ça dans la bécane. Et on effectue la réparation et une demi-heure plus après, on lui rend le téléphone tout neuf, tout propre, tout beau et tout le monde est content. Voilà !

Question n°2 – Et avez-vous déjà vécu des rushs ?

Michel : Bah justement ça tombe bien, ce matin ! Et c’est vrai que, vu qu’on est à 2 techniciens et demi, ça se passe plutôt bien. Et Cash Mach… My Cash Machine est très bien faite donc on avance vite, c’est tactile et ça se passe bien quoi. Donc c’est bien, ce sont de bonnes expériences. Voilà.

[Changement de décor, les franchisés en réparation mobile sont maintenant installés à la terrasse d’un café sous les palmiers avec un café et un jus d’orange]

Question n°3 – Quels points souhaitez-vous encore travailler sur la dernière semaine avant d’ouvrir votre propre atelier ?

Laurent : Je dirais : se retrouver en situation réelle sur la semaine qui vient, au maximum, pour être prêts le jour de l’ouverture à Thionville. Voilà, on a énormément progressé mais se retrouver vraiment un peu seuls comme ça c’est vraiment la situation qu’on aimerait vivre pour justement se préparer pour le 8 août.

[Ecran] Rendez-vous dans la semaine prochaine – Dernier épisode ?

[Extrait bêtisier où Laurent est en train de parler mais Michel le coupe et dit à Mathilde “Faut que tu dises ‘coupez’ sinon il s’arrêtera jamais” en riant.]

[Ecran] Découvrez la réparation mobile sur franchise-cashandrepair.fr

Logo Cash and Repair avec liens vers les épisodes précédents.

[écran] 3 questions à nos nouveaux franchisés de Thionville !

[écran] 06 – Épisode final mais ce n’est qu’un début !

[Michel, Laurent et leurs 2 futurs employés également formés à l’Académie pendant 8 semaines ont reçu leur diplôme de l’Académie et s’applaudissent.]

[Au bout de 8 semaines de formation, Michel, Laurent, Alexandre et Sébastien ont obtenu leur diplôme de l’Académie (note minimale : 16/20). Dans une semaine, ils ouvriront leur atelier Cash and Repair franchisé à Thionville !]

Jordan (formateur) – Vous avez reçu aujourd’hui votre diplôme de l’Académie, qu’est-ce que vous ressentez, qu’est-ce que ça vous fait ?

Michel : Une fierté !

Laurent : Très fier, très fier de ce diplôme parce que, bah c’est une remise en question, à 50 ans, de démarrer un nouveau métier, une nouvelle vie, voilà, donc c’est intense et très fier d’avoir obtenu ce diplôme. Merci encore.

William (formateur) – Alors vous venez de terminer vos 8 semaines de formation à l’Académie, est-ce que vous vous sentez prêts à ouvrir à Thionville pour le 8 août ?

Michel : Oui. Je pense qu’on se sent prêts, on est prêts. Vous nous avez beaucoup aidés et avec toute cette formation, je pense qu’il est l’heure de commencer !

Laurent : Oui oui, moi je me sens prêt, surtout après cette dernière semaine très intense. Prêts à ouvrir, maintenant une petite appréhension parce que jusqu’à maintenant on était sur des ateliers avec des pros comme vous, avec cette sécurité derrière, et là on va se retrouver vraiment seuls donc petite appréhension, mais prêts quand même à démarrer

William – D’après vous, quels sont les éléments qui vont vous permettre de réussir dans l’aventure Cash and Repair ?

Laurent : Dans l’aventure, bah c’est déjà Cash and Repair en lui-même et cette grosse formation par rapport aux autres donc, je pense, beaucoup plus de connaissances que d’autres stands ou ateliers qui peuvent exister en réparation donc ça je pense que ça va porter ses fruits. Après, notre côté commercial, on fait du commerce depuis quelques années donc je pense que ça va nous aider aussi. Et puis je pense que les deux qui vont nous accompagner, Sébastien et Alexandre, voilà on a vu aujourd’hui qu’ils ont eu des très belles notes à la validation donc je pense que ça va être un gros atout.

Michel : Et votre soutien aussi !

Jordan : On sera là.

Michel : Oui je sais, tout le monde, merci à tout le monde encore une fois.

Jordan : Avec grand plaisir.

Jordan – Qu’est-ce que vous auriez envie de dire aux personnes qui souhaiteraient rejoindre l’aventure Cash and Repair ?

Michel : Qu’ils n’hésitent pas une seconde, parce qu’on est très bien formés, accompagnés, et que c’est une franchise et des gens qui valent la peine d’être connus, pour moi, ça c’est sincère !

Laurent : Oui voilà, de ne pas hésiter parce que dans cette entreprise il y a un côté humain et professionnel, y a les deux, déjà ça c’est très intéressant. Et après le côté euh… la satisfaction client qui est assez immédiate puisque les réparations se font en une demi-heure et quand vous rendez le téléphone à un client c’est très valorisant en fait, comme métier.

[Ecran] Retrouvez-nous dans une semaine pour l’ouverture !

[Laurent, Michel, Sébastien et Alexandre sont dans leur voiture et repartent de l’Académie en faisant “au revoir, merci !” par la fenêtre. Mathilde, notre reporter, leur dit “Bonne route, merci pour tout !”]

[Ecran] Découvrez la réparation mobile sur franchise-cashandrepair.fr

Logo Cash and Repair